Expert en maîtrise d'œuvre industrielle
  |  tel 02 41 21 58 70
SIAM
DEMANDER UN DEVIS

SIAM ou l’imagination “100 bornes” pour trouver les solutions techniques des distributeurs de gel hydroalcoolique i-dro’Connect.


Quand, en janvier 2020, les médias évoquent la propagation effrénée d’un virus en Chine, personne en France ne se doute qu’il engendrera, deux mois plus tard, une pandémie qui confinera l'Hexagone et une bonne partie de l’Europe. Face à cette situation sanitaire exceptionnelle, les pouvoirs publics et les acteurs privés ont dû répondre à des besoins inédits de protection et de décontamination dans l’espace public. Au même moment, la société i-dro’Connect a l’idée d’un distributeur de gel hydroalcoolique sans contact pour l’espace public. Oui, mais comment et avec qui ? Deux interrogations qui ont trouvé leurs réponses chez SIAM, le concepteur et développeur de solutions techniques pour ensembles mécaniques et industriels du Groupe DIS. 

Michaël Bézard, Directeur de l’Innovation Process et Digital du groupe DIS nous raconte comment la collaboration i-dro’Connect / SIAM a permis, en seulement quelques semaines, d’installer, sur la voie publique, une centaine de bornes de distribution de gel hydroalcoolique sans contact. 

“L’arrivée du Covid-19 a pris tout le monde de court et l’idée initiale d’i-dro’Connect était de mettre à disposition, le plus rapidement possible, une solution technique de distribution de gel hydroalcoolique sous forme de borne sans contact pour rassurer et protéger le public. La mise en relation entre i-dro’Connect et SIAM s’est faite par l’intermédiaire d’Emmanuel Cairo, designer industriel chez EmmDesign. Celui-ci  avait été mandaté par i-dro’Connect pour concevoir le design et réaliser une borne qui réponde aux contraintes de la voie publique et des Personnes à Mobilité Réduite. 

Modélisation de la borne i-dro'Connect

Le client a été rassuré et séduit par nos compétences et notre expertise sur les produits outdoor ; la borne étant destinée, dès le début de la réflexion, à être placée sur la voie publique”, comme le souligne Michaël Bézard. “Tout d’abord, précisons qu’à situation exceptionnelle, mobilisation exceptionnelle des équipes SIAM ; du bureau d’étude à la supply chain et jusqu’aux chaînes de production en série, nous avons tous, ou presque, été impliqués dans la réalisation de ce projet. Ensuite, nous avons élaboré le cahier des charges “produit” avec i-dro’Connect selon plusieurs chapitres : le design, les caractéristiques techniques, le principe de fonctionnement, la capacité, tant en termes de volume que de débit du contenu et la création des différents modèles (une borne murale adaptable sur un poteau, une autre sur pied simple et la dernière sur pied double…). Nous avons ainsi travaillé cette borne sous tous les aspects : design et conception tôlerie.

tôle bornes i-dro'Connect
Fabrication des tôles i-dro'Connect chez Bourasseau Industrie

Dans le même temps, nous avons collaboré avec la société ValoTec, l’un de nos partenaires, pour concevoir l’équipement électronique de la borne. Là encore, nous avons co-conçu un cahier des charges du circuit électronique complet, de l’alimentation jusqu’au dépôt du gel dans les mains de l’usager. A l’issue, nous avons réalisé, dans notre laboratoire, un prototype pour valider le principe de fonctionnement jusqu’à l’obtention du résultat visé. Une fois le prototype validé, nous nous sommes placés en recherche de la solution définitive. C’est à dire, la conception de la carte électronique finale de la borne - toujours avec ValoTec - , le choix de la pompe, après avoir testé sept modèles différents, sur des critères de distribution de débit, de viscosité du gel et de fiabilité quant au volume de la dose… tout en tenant compte des délais de livraison et du coût ! Nous avons également recherché les solutions optimales pour le réservoir de gel hydroalcoolique, sa standardisation, ses facilités de mise en œuvre dans la durée de vie complète du produit. Nous voulions que le client final soit autonome une fois la borne mise en service. Enfin, nous avons adapté tous ces éléments dans la conception finale de la borne, au niveau de la tôlerie, pour que l’ensemble entre dans la boîte !” 

Les bornes i-dro'Connect en montage

Des contraintes naissent de belles solutions 

Et Michaël Bézard de préciser : “Maintenant les circonstances et le contexte particulier - le confinement - ont été des freins et contraintes que nous avons su contourner, avec lesquels nous nous sommes adaptés. Le premier d’entre eux fut le délai car l’objectif était d’être prêt pour le déconfinement ! Nous avons donc commencé le projet le 2 avril pour être opérationnel courant mai et notre premier prototype industriel a été installé sur un site pilote le 12 mai. Défi relevé ! Ensuite, les contraintes propres au projet lui-même furent d’ordre matériel : trouver du gel hydroalcoolique et des bidons lors d’une période de forte demande et donc de raréfaction (nombreuses ruptures de stock). Nous cherchions un bidon, le plus standard possible, en 5 litres. Autre frein, et non des moindres : le travail à distance, le télétravail - les collaborateurs travaillaient sans se rencontrer - et les capacités de production des usines qui tournaient au ralenti, avec des effectifs réduits. Dernière contrainte : nous partions un peu dans l’inconnu, à partir d'une feuille blanche… Nous faisions des choix sans savoir si nous répondions à une demande du marché. Des choix qui se sont avérés plutôt judicieux car nous en avons commercialisé une centaine : 87 sur les trois sites de l’Université d’Angers (Angers, Cholet et Saumur), 4 dans le siège social parisien de la société Amada et 4 dans une grande chaîne de magasins”.

Borne i-dro'Connect installée sur un abri chariots

Le Directeur de l’Innovation Process et Digital du groupe DIS continue : 

“Maintenant, nous avions chez SIAM des atouts qui ont sans doute fait la différence et permis de trouver, à chaque étape, les solutions techniques, mécaniques et technologiques. Le premier d’entre eux est notre capacité à mobiliser les bonnes personnes, les bonnes ressources sur les bons sujets. Le second est la dimension de l’entreprise qui permet une flexibilité et donc l’adaptation aux besoins du client, quelle que soit la taille de sa structure. Ensuite, nous avons un important vivier de sous-traitants : nous disposons ainsi de l’ensemble des composants qui ne sont pas dans le cœur de métier de SIAM, comme l’électronique par exemple ou les procédés de traitements de surfaces. Nous pouvions également nous appuyer sur les autres filiales du Groupe DIS : Sa2m pour l’usinage, Bourasseau pour la tôlerie, Artech pour la soudure… et mettre ainsi à profit notre synergie de groupe.   

Et puis comme nous maîtrisons, à chaque phase, le prototypage nous avons rapidement les retours d’expérience et nous gagnons du temps sur la phase suivante. Ainsi, les choix du prototype “zéro” ont été intégrés dans l’étape “premier de série” ; là, nous nous sommes aperçus que certains aspects techniques amenaient des contraintes en production que les équipes en interne ont intégrés afin d’améliorer le produit. Soucieux de réaliser un produit aussi fiable que sûr (le gel hydroalcoolique étant un produit inflammable), nous avons procédé aux tests d’analyse de risque pour vérifier que nous étions conformes aux normes ATEX, contrôles de sécurité dans les atmosphères explosives. Ceux-ci ont été validés par l’APAVE. Et pour mesurer le comportement de la borne dans un environnement hostile, nous nous sommes rapprochés des sapeurs-pompiers avec lesquels nous avons réalisé des tests au feu… à proximité et sur le distributeur pour voir la réaction du bidon. Des essais qui se sont avérés concluants en terme de sécurité.    

Un projet piloté en interne, par des professionnels multi compétences, qui apportait de la fluidité dans sa gestion pour au final un gain de temps. 

L’ouverture de tous nos champs de compétences, de l’élaboration du proto à l’ensemble des solutions techniques jusqu’au suivi de gestion de projet, et la synergie entre tous dans l’accompagnement de ce dossier sont un bel exemple de ce que nous pouvons faire et proposer à nos clients. Et là où certains proposent plusieurs intervenants, SIAM dédie un seul et unique interlocuteur pour gérer l’ensemble du projet, du début à la fin. C’est ainsi que, dès début mai, nous fournissions quatre bornes à i-dro’Connect afin d’effectuer des essais chez leurs prospects.”              

Borne i-dro'Connect murale au siège social parisien d'Amada

“Mais SIAM a été également force de proposition sur ce dossier” renchérit Michaël Bézard ; “i-dro’Connect savait que nous avions la connaissance des objets connectés. Nous leur avons soumis une idée d’application à laquelle ils n'avaient pas pensé : connecter les appareils à un réseau de communication sans fil afin de suivre la consommation en gel de chaque borne. Nous avons développé cette application avec l’un des clients historiques d’une filiale de notre groupe et celle-ci permet, pour un client disposant de plusieurs distributeurs, de connaître le niveau en gel hydroalcoolique de chaque bidon à un instant T, sans faire le tour de son parc de bornes”.        

Des solutions d’accompagnement  

“Notre qualité d’écoute, le respect des points-clés - comme l’autonomie en énergie de la borne (minimum 4 mois) -, les bons retours utilisateurs, rassurés par le caractère “sans contact” de la borne… sont autant d’indicateurs qui permettent d’affirmer que nous avons répondu aux attentes de notre client. Et puis surtout, nous avons livré les premières bornes de série mi-juillet pour un projet initié le 2 avril ! Et aujourd’hui, nous lançons la deuxième série de 100 bornes.” 

La collaboration entre i-dro’Connect et nous fut franche, simple, directe et basée sur la confiance. Une valeur importante car nous ne pouvions nous rencontrer physiquement dans le contexte de confinement.  

Par la suite, nous avons accompagné i-dro’Connect sur le service technique après vente. Nous étions à leurs côtés au démarrage des bornes pour nous assurer du bon fonctionnement in situ des distributeurs de gel hydroalcoolique. Notre proximité géographique avec les premiers sites d'installation des bornes - Université d’Angers - nous a permis de les mettre en place nous-même. Une façon à nous aussi de donner un coup de pouce au produit, de favoriser sa réussite au démarrage.”      

Borne i-dro'Connect sur pied à l'Université d'Angers

Copyright © SIAM 2018-2019